Le contrôle parental : un outil d’accompagnement

Une activité en ligne prolifique, mais peu sécurisée

Née avec les nouvelles technologies, qu’elle maîtrise parfaitement, la génération des 6-17 ans est ultra connectée. L’ordinateur, le smartphone et la tablette font partie intégrante de leur quotidien, et il n’a jamais été aussi facile d’écouter de la musique en ligne, de partager des photos, de discuter avec des amis et de s’en faire d’autres par écran interposé. De même, la multiplication des écrans n’a jamais été aussi favorable au développement des jeux vidéos ; aujourd’hui 86% des collégiens et lycéens français y jouent au moins une fois par semaine.*

Autant le numérique est un formidable outil pour accéder à l’information et échanger avec les autres, autant son utilisation abusive et sans contrôle peut devenir perturbante, voire néfaste, pour l’équilibre et l’épanouissement des enfants et des adolescents. Nombreux sont les parents à être concernés, certains même préoccupés, par l’utilisation d’Internet et des jeux vidéo faite par leurs enfants.

  • D’une part parce que les durées de connexion s’allongent au fil des années, notamment en raison de la multiplicité des points d’accès au web. Ce temps consacré à Internet et aux jeux en ligne s’effectue souvent au détriment d’autres activités, familiales, scolaires, sportives ou culturelles, pratiquées dans la vie réelle. Les répercussions des écrans sur le sommeil sont un autre point sensible ;
  • D’autre part parce que les enfants et les préadolescents peuvent être exposés à des contenus choquants (violence, pornographie, etc.), pour lesquels ils ne sont pas toujours psychologiquement armés. 62 % des 13-18 ans sont déjà tombés sur des contenus choquants, et seuls 18% en moyenne en ont parlé avec un adulte. Pire encore pour les 15-17 ans, puisque seulement 8% d’entre eux se sont confié à leur entourage, alors qu’ils sont d’avantage confrontés aux contenus inappropriés (68%).**

Les apports du contrôle parental

Les parents ont donc un rôle primordial à jouer dans l’éducation numérique de leurs enfants ; hors ils ne savent pas toujours comment les aider à utiliser Internet sans risque. Le contrôle parental sert justement à pallier ces carences, en accompagnant les jeunes internautes dans leur découverte du Web et en les protégeant de manière efficace. Pour cela, plusieurs fonctionnalités sont proposées et diffèrent d’un outil à l’autre. Parmi les plus récurrentes figurent notamment :
  • la gestion du temps d’utilisation de l’appareil
  • le filtrage Internet contre les sites inappropriés, qui peut être personnalisé pour chaque enfant du foyer
  • le blocage de certains jeux et de certaines applications
  • l’accès à des statistiques d’utilisation de l’appareil et d’Internet par l’enfant.
  • Certaines solutions de contrôle parental vont plus loin encore et proposent l’accès aux contenus postés par l’enfant sur les réseaux sociaux et à ses messages privés (messagerie en ligne et SMS). Une fonctionnalité à risque donc, puisque l’enfant ne se sentira pas en confiance et vivra négativement ce « flicage ».

Un outil d’accompagnement et de prévention

Loin d’être une punition, le contrôle parental est un outil pour rassurer les familles et permettre aux plus jeunes de découvrir des contenus adaptés à leur âge et à leurs besoins. Le tout en gardant en tête que l’attention portée aux activités des enfants en ligne et le dialogue restent nécessaires pour prévenir les risques. Ces échanges mettront l’enfant en confiance, et il sera ainsi plus facile de lui faire comprendre le pourquoi du contrôle parental. Il sera plus enclin à l’accepter, et les risques qu’il cherche à contourner le système seront moindres.

65 % des enfants âgés de 11 à 17 ans possèdent leur propre PC portable
91 % d’entre eux possèdent un smartphone
77 % se connectent tous les jours à Internet
90 % des adolescents de 15 ans et plus sont présents sur les réseaux sociaux

* Observatoire français des drogues et des toxicomanies (ODFT) : Écrans et jeux vidéo à l’adolescence, décembre 2014.

** Calysto et la Voix de l’Enfant : Enfants et Internet ; Baromètre 2011 l’opération nationale de sensibilisation :“Génération Numérique”, 2011.