Newsletter Octobre 2014

  • A la Une : Comment lutter contre le cyber-harcèlement ?
  • Notre actualité : Prochainement : un tout nouveau design de la console !
  • A découvrir : Yoopa : le site de référence pour les enfants et les parents !

À la Une :

Comment lutter contre le cyber-harcèlement ?

Qu’est-ce que le cyber-harcèlement ?

Le cyber-harcèlement (cyberbullying en anglais) est un nouveau genre de harcèlement apparu à l’ère d’Internet et que l’on retrouve sur les blogs, les forums, les espaces de messagerie instantanée et les réseaux sociaux. Les harceleurs opèrent de manière répétée et sous diverses formes :

  • messages insultants, menaces, chantage
  • diffusion de photos portant préjudice à la victime (dont image à caractère pornographique)
  • usurpation d’identité
  • création d’espaces comme une page Facebook pour discréditer la victime
  • agression physique filmée puis diffusée en ligne

Les harceleurs pensent être couverts par l’anonymat, via l’utilisation de pseudos. Cet aspect va venir désinhiber leurs paroles et leurs actes et les rendre beaucoup plus agressifs.

Qui sont les victimes ?

Les jeunes, de par leur utilisation importante des technologies et leur temps passé sur le Web, sont les plus touchés par le cyber-harcèlement ; en 2013, 40 % d’entre eux auraient été victimes au moins une fois de cyber-harcèlement durant l’année scolaire. Les 13-16 ans et les filles sont particulièrement concernés par ce phénomène. Selon Justine Atlan de l’association e-enfance, les filles auraient d’avantage tendance à s’exposer sur les réseaux sociaux. Elles peuvent donc devenir des proies faciles pour les cyber-harceleurs.

Les conséquences pour la victime

Face à l’afflux de messages et d’actions en ligne nuisibles, la victime devient de plus en plus vulnérable sur le plan psychologique. Les symptômes incluent la perte de confiance en soi, un sentiment d’anxiété et l’isolement. Des troubles qui peuvent conduire à la déscolarisation et à des comportements dépressifs. Si rien n’est fait, le cyber-harcèlement peut conduire la victime à se donner la mort, comme ce fut le cas pour Amanda Todd. Cette adolescente canadienne a posté en 2012 une vidéo Youtube dans laquelle elle revenait sur plusieurs années de moqueries, d’humiliations et de menaces avant de se suicider. De même début septembre en Belgique, Louise, 16 ans, s’est pendue à son domicile après avoir été la proie de cyber-harceleurs sur le réseau social Ask.fm.

Que faire si mon enfant est victime de cyber-harcèlement ?

La base est d’abord de prévenir ces actes. Avoir un contrôle total sur ce que font les enfants en ligne est impossible et ne serait pas la meilleure des solutions. Le mieux reste de dialoguer avec eux ; sont-ils conscients des risques qu’ils encourent en publiant sur Internet, ou lorsqu’un inconnu tente d’entrer en contact avec eux ? Partagent-ils des informations comme le numéro de téléphone, une adresse postale, des photos personnelles avec des personnes ne faisant pas partie de la famille et des amis proches ? Enseignez à votre enfant les bons gestes à adopter en cas de cyber-harcèlement, à savoir :

  • Ne pas répondre à ces attaques : cela ne ferait qu’attiser l’envie du harceleur de malmener la victime.
  • L’encourager à demander de l’aide : l’isolement est la pire des solutions dans ce genre de situation, et c’est exactement ce que recherche la personne qui lui fait du mal. A plusieurs on est mieux armé pour répondre à ces attaques, et l’on se sent soutenu. Des initiatives gouvernementales et associatives ont également été mises en place pour lutter contre le cyber-harcèlement : l’association e-enfance possède ainsi un espace d’accueil et de conseil nommé Net Écoute, à contacter par téléphone, par mail ou par Skype.
  • Garder les traces du harcèlement : les captures d’écran et la sauvegarde des messages serviront de preuves auprès des autorités compétentes.
  • Des actions peuvent être menées sur le site où le cyber-harceleur sévit ; il est possible de signaler les contenus inappropriés aux modérateurs, et de bloquer l’auteur des messages. Des précisions sur la démarche à suivre sont disponibles dans cet article.

De votre coté, vous pouvez également porter plainte pour connaître l’identité du malfaiteur et le sanctionner. Les autorités vont ensuite le traquer via son adresse IP, un numéro unique attribué à chaque connexion Internet. Et rappelez-vous que si il n’existe pas encore de loi spécifique sur le cyber-harcèlement, le harcèlement moral et la responsabilité de l’auteur peuvent tout de même être invoqués, tout comme le droit civil et le droit de la presse. Si votre enfant est victime de propos injurieux sur les réseaux sociaux, une plainte pour injure et diffamation publique peut être déposée et l’auteur risque alors une amende de 12 000 euros.

Que faire si mon enfant harcèle un camarade sur Internet ?

Là encore il n’existe pas de solution miracle ; il est important d’en discuter et d’insister sur la gravité de son acte. Ce qui n’est qu’un jeu pour lui va en fait détruire la victime, et se retourner contre lui. En plus du sentiment de culpabilité, des poursuites judiciaires peuvent être faites. De même, si l’affaire est rendue publique, ne risque t-il pas lui-même de devenir la proie des internautes ? Ce fait s’est révélé dernièrement avec l’agresseuse de Laura à Nancy, régulièrement lynchée sur les réseaux sociaux par le public.

Sources : Agir contre le harcèlement à l’école, Tablette Enfant, Guide de prévention de la cyberviolence entre élèves

Notre actualité :

Prochainement : un tout nouveau design de la console !

Parentsdanslesparages.com fait peau neuve ! Après le site Internet, c’est au tour de votre console d’administration d’être entièrement repensée par notre équipe. Parce que vos usages et vos attentes évoluent, l’interface a été entièrement retravaillée pour allier esthétisme, simplicité et confort de lecture. Petit aperçu de la console depuis votre PC :

Vous pourrez enfin gérer vos comptes depuis n’importe quel appareil ! Ajuster les horaires de l’un de vos enfant, contrôler sa consommation directement depuis votre smartphone ou votre tablette… tout cela sera désormais possible prochainement.

Restez informé sur vos connexions

Être parent signifie ne jamais être au bout de ses surprises… Et il n’est pas impossible que l’un de vos enfants réussisse à à obtenir votre mot de passe et se connecte sur votre session ! Pour éviter ce genre de désagrément, une notification vous sera envoyée par mail dès qu’une connexion à votre console sera détectée. Vous saurez alors rapidement si votre enfant a dérobé votre mot de passe et pourrez le modifier pour que cet incident n’ai pas trop de conséquences.

A découvrir :

Yoopa, le site de référence pour les parents ET les enfants !

S’informer et se divertir sur un seul et même espace, c’est possible avec Yoopa ! Ce site canadien aspire à devenir une référence pour les parents et pour leur progéniture, en mêlant articles d’experts et activités ludiques. Pour cela, le site propose au public deux univers distincts :

  • Coté enfant, votre tribu trouvera de quoi occuper son temps libre avec les nombreux coloriages, jeux et vidéos proposés. Les plus jeunes pourront ainsi s’initier au métier de reporter avec Théo et visiter différents univers comme la ferme, les étoiles ou encore le cirque. Le tout en restant dans un environnement Web ludique, interactif et coloré pour coller à leurs envies !
  • Coté parents, un véritable espace d’information est disponible pour vous faciliter la vie au quotidien. En manque d’idées de costume pour Halloween ou de recettes de plats à déguster en famille ? Des conseils et astuces contre les caprices des enfants et pour vivre une grossesse sereinement seraient les bienvenus ? Avec Yoopa, ce sont toutes ces ressources et bien plus encore qui sont disponibles, avec en prime un contenu rédigé par des experts de la vie de famille ! De quoi faire entrer Yoopa dans votre liste de sites favoris! Jugez-en par vous-même en allant sur Yoopa.ca