Newsletter Janvier 2014

  • A la Une : un sujet de société lié à notre activité. Ce mois-ci, nous vous parlerons de l'éducation au numérique, une grande cause nationale commençant par une prise de conscience individuelle.
  • Notre actualité : Ars Nova Systems élue lauréate du Réseau Entreprendre 2013 et application PDLP 2.0 !
  • A découvrir : Focus sur le Safer Internet Day 2014 et les ressources mises à disposition des enfants par Internetsanscrainte.fr, partenaire de Parentsdanslesparages.com.

À la Une :

L’éducation au numérique, une cause nationale passant par une prise de conscience individuelle

Une sensibilisation insuffisante

Depuis quelques années, la fracture numérique diminue. Aujourd’hui, si la quasi-totalité des jeunes a régulièrement accès à de nombreux supports (ordinateurs, tablettes, smartphones), rappelons qu’en 2007 ils n’étaient que 56 % à avoir les moyens de se connecter, et seulement 12 % en l’an 2000… Le fait est que ce n’est qu’un début: peu à peu, tout le monde s’y met. Enfants, adolescents, adultes, et même personnes âgées (62 % des 60 à 75 ans) sont équipés. Les différences entre les classes se sont donc bien effacées, et la plus grande majorité des Français fait partie intégrante de la famille des internautes.

Seul bémol : les agressions et autres abus sur le net se multiplient. Selon le sondage « Online family and school reports » effectué sur plus de 20.000 personnes, 46 % des Français déclarent avoir déjà vécu une situation négative sur Internet. Des chiffres en perpétuelle augmentation, ce qui nous amène à se questionner sur la nécessité d’une éducation aux nouvelles technologies et aux bons usages du web.

Les populations venant de différents milieux socio-culturels ne bénéficient pas de la même éducation aux médias, et donc du même accès aux contenus de qualité: la notion d’ « illectronisme » apparaît. A la maison, trop de parents laissent encore surfer leurs enfants sans sécurité sur la toile. Environ 60% d’entre eux refusent d’installer un système de filtrage sur l’ordinateur familial, inconscients du danger encouru.

Jean-Charles Nayebi, psychologue, pense que «les parents sont dépassés, ignorent vraiment ce que leurs enfants font sur le net», et donc qu’ils «ne peuvent pas leur prodiguer les conseils nécessaires». Le fondateur de l’association Calysto, Thomas Rohmer, renchérit. Il déclare que les parents «se déresponsabilisent par rapport à tous ces enjeux». Résultat: 22 % des 8 et 17 ans ont vécu en ligne une situation considérée comme grave…

Une campagne d’intérêt international

Pour lutter contre ces problèmes, des clips choc de prévention et de sensibilisation destinés aux parents ont déjà vu le jour. On se souvient encore du spot « Où est Arthur ? » (ci dessous) diffusé il y a quelques années dans 18 pays de l’Union Européenne par le CSA, en partenariat avec la Secrétaire d’État chargée de la Famille. Un message simple pour un but clair : «Ne laissez pas le danger entrer chez vous. Protégez vos enfants, installez un contrôle parental sur Internet». Malheureusement, l’impact est resté faible, ce qui pose la problématique de l’efficience de la diabolisation comparée à celle d’une position constructive…

Beaucoup considèrent donc qu’il est temps d’agir, et c’est dans cette optique que de nombreuses actions sont désormais mises en place pour prévenir ces dangers et former aux bons usages du web. De plus en plus d’événements internationaux voient le jour: Safer Internet Day (partenaire de Parentsdanslesparages.com), concours européen du meilleur contenu en ligne, campagnes internationales sur la perception qu’ont les parents de l’activité des jeunes sur internet («Internet les autres et moi»)… Toutes ces manifestations ont pour buts principaux de lutter contre les contenus illégaux et d’offrir à la population des outils pratiques nécessaires à une meilleure utilisation du net. Nous allons ainsi assister à un développement sans pareil des campagnes de sensibilisation et à un recours grandissant aux logiciels de protection.

Un plan de sensibilisation national

En France, la CNIL s’est déjà associée à une soixantaine d’autres organismes pour former un collectif chargé de faire de l’éducation au numérique une « Grande cause nationale en 2014 ». Leur volonté est ici de développer d’urgence une vision globale du numérique en milieu scolaire, actuellement limitée à une question d’équipement. Le groupe formé par l’impulsion de la CNIL souhaite aller plus loin encore: selon ses membres, non seulement l’illectronisme doit disparaître, mais chaque Français doit s’approprier les outils techniques indispensables pour profiter pleinement des opportunités offertes par la révolution numérique présente. Grâce à ce plan de sensibilisation national, une plateforme collaborative de contenus en ligne sera disponible gratuitement en ligne, de courts formats audiovisuels éducatifs seront diffusés sur les chaînes de France Télévision, des modules d’éducation au numérique auront lieu…

Dans le même élan, d’autres groupes institutionnels à l’instar d’ « Internet sans crainte » et du Ministère de l’éducation nationale mettent désormais en permanence à disposition des guides pour accompagner les enfants sur la toile. Ces campagnes de prévention sont accessibles à tous à la seule condition d’être curieux. A travers leurs différents supports de communication (vidéos, sites, points d’écoute téléphoniques…), elles fournissent aussi bien des mises en garde que des conseils pratiques permettant aussi bien de favoriser le dialogue que de lutter contre l’addiction et l’isolement. Profitez-en pour les consulter :

Des méthodes d’éducation plus personnalisées existent également : des stages sont régulièrement organisés dans des écoles par des opérateurs mobiles ou des groupes comme Calysto, dans sa mission de « Génération numérique ». Ces journées, aussi bien destinées aux enfants qu’aux adultes, tendent à sensibiliser la population aux usages du numérique. Les formateurs inculquent aux élèves la notion d’ e-réputation et sont présents pour expliquer aux parents comment parvenir à contrôler les activités des plus jeunes sur internet, de quelle manière appréhender les dangers du web, etc.

Une prise de conscience individuelle

Pour qu’un tel plan de sensibilisation soit réellement efficient, la prise de conscience doit d’abord se faire à un niveau individuel. Chaque citoyen doit considérer avec sérieux les actions néfastes rendues possibles avec la démocratisation d’internet. Par quels moyens ? L’ironie du sort est que le mal se trouve être également le remède, puisque la plupart des campagnes de prévention concernant la cyberaddiction et la cybercriminalité se font sur la Toile ! Blogs sur la sécurité internet, logiciels de contrôle parental, forums, points d’écoute… En quelques clics, chacun d’entre nous peut être conseillé, aidé, et donc en mesure d’apprendre aux jeunes à se protéger.

Notre actualité :

Lauréat du Réseau Entreprendre 2013

Toute l’équipe de Parentsdanslesparages.com a eu le plaisir le mois dernier de voir sa société, Ars Nova Systems, élue Lauréate du Réseau Entreprendre Atlantique 2013 ! Le Réseau Entreprendre, de par cette nomination, nous propulse au rang « d’entreprise à fort potentiel de croissance ».

Très prochainement : application 2.0

Gardez-le pour vous mais… la version 2.0 de notre application ne saura se faire attendre très longtemps en 2014. Nouveau design, nouvelle ergonomie, nouvelles fonctionnalités… Parentsdanslesparages.com se refait une beauté pour la nouvelle année ! Vous pourrez retrouver tous les outils de votre précédente application dans un système encore plus performant et intuitif. Vous voulez un avant-goût ? Pour vous, parents : nous allons désormais vous laisser décider sous quel bureau votre enfant pourra utiliser le device (bureau classique Android ou bureau fermé), vous permettre de changer à distance les codes pin de tous les supports pour lutter contre les tentatives de contournement, etc. Pour vos enfants, l’interface sera plus agréable à utiliser, le navigateur sécurisé plus efficient, et les nuances de filtrage améliorées. Alors, ça vous tente ?

A découvrir :

Safer Internet Day 2014

Comme vous le savez déjà, Parentsdanslesparages.com s’est associé cette année au Safer Internet Day et lutte à l’occasion de cet événement mondial afin de promouvoir un meilleur Internet pour les jeunes. Le Safer Internet Day, rendez-vous incontournable en matière d’éducation au média d’Internet et de e-sécurité, est organisé par le réseau Européen Insafe / Inhope, et est célébré dans plus de 70 pays.

Pour l’édition 2014, tous les publics devront échanger et réfléchir sur le thème « Ensemble, pour un meilleur Internet ». Le but, selon InternetSansCrainte.fr, est de « faire émerger la parole de chacun – et en particulier des jeunes – sur cette question ».

C’est dans cette volonté que plusieurs ressources interactives visant les jeunes ont récemment été mises à disposition par Internet Sans Crainte :

Pour les 7 – 12 ans :

Vinz (adolescent plus adepte des nouvelles technologies que de la notion d’e-sécurité) et Lou (sa petite sœur débutant dans l’univers d’Internet), guident et conseillent vos bambins à travers dessins animés et quiz. A l’occasion du Safer Internet Day 2014, la parole est donnée aux plus jeunes à travers un espace qui leur est dédié . Faîtes participer vos enfants, ils pourront s’exprimer sur leur usage d’internet et faire leurs propres propositions pour un Internet meilleur !

Pour les 12 – 17 ans :

Internet Sans Crainte donne le droit de vote aux moins de 18 ans par un dispositif en ligne innovant leur permettant de s’informer et de se positionner sur les grands enjeux de société liés au numérique: l’Isoloir Citoyenneté & Numérique.